Vous êtes ici :

IDOC

IDOC (Integrated Data & Operation Center, https://idoc.ias.u-psud.fr/), combine les missions d’un centre d’opérations et d’un centre de données.

Plus largement, IDOC accompagne les missions de l’Observatoire de l’Université Paris Sud et de ses partenaires depuis leur conception jusqu’à l’archivage long terme des données produites en fournissant pour chaque étape une large palette de services.

Les missions spatiales internationales ou sol concernées sont les suivantes :

Missions en préparation : JWST, Euclid, Plato, Juice, Bepi-Colombo, Solar Orbiter

Missions en cours : Mars-express, Rosetta, SoHo, Stereo, SDO, Fripon

Missions ne délivrant plus de données brutes nouvelles (des jeux de données de niveau d’interprétation supérieur sont toujours créés et les interfaces mises à jour ou intégrées dans des observatoires virtuels) : CoRot, Planck, Herchel, Trace, Coronas, Picard, Iras

 

IDOC accompagne ces missions spatiales ou sol dans tous leurs aspects et agit aujourd’hui en tant que :

  o conseil en conception de mission,

  o support à la réalisation d'instruments (architecture logicielle de bord, équipements sols, bancs de tests,..),

  o support aux étalonnages d'instruments (contrôle et acquisition),

  o conception et mise en œuvre de centre d'opérations mono ou multi instruments,

  o conception et mise en œuvre de centre de missions (segments sols, archives),

  o conception et mise en œuvre de centre d’expertises thématiques.

 

IDOC est labellisé par l’INSU en tant que service national dans les domaines suivants : SO2 : Instrumentation des grands observatoires au sol et spatiaux, SO4 : Grands relevés et sondages profonds, SO5 : Centres de traitement et d'archivage de données (http://www.insu.cnrs.fr/node/4144 )

IDOC contribue au service SO6 : Surveillance solaire, relations Soleil-Terre, environnement terrestre.

IDOC a pour responsabilité :

o de produire des données haut niveau immédiatement utilisables à l'interprétation scientifique et de les mettre à disposition de la communauté. 

o de construire l'archivage pérenne des jeux de données produits dans l'OSUPS ou issus des partenariats de l'OSU ou encore répondant aux responsabilités des centres thématiques hébergés

o de mettre en œuvre les interfaces d'accès à ces données :

o de proposer de multiples services cohérents avec l'environnement décrit ci-dessus, comme la gestion des catalogues, la production d'outils de visualisation, l'automatisation de la production, ...

o de préserver la disponibilité et la fiabilité de cet environnement, d'assurer son éventuelle confidentialité et sa sécurité sur le court et long terme.

 

 

Dans ce contexte, et dans l'optique de diffuser les données à la communauté scientifique la plus large possible, IDOC a créé des services web « Virtual Observatory » selon les standards VO en vigueur, les a fait valider et les a enregistrés sur l'eurovo (autorité IVOA identifier correspondants disponibles : http://registry.euro-vo.org/eurovo/#search_page). Ces services VO concernent différentes missions et sont de deux types, Simple Image Access et Cone Search.

IDOC est également miroir de données d'autres centres de données (on peut citer en exemple le miroir HIPS (Hierarchical Progressive Survey) Planck du CDS).

 

IDOC se doit également de proposer de multiples services cohérents avec l'environnement décrit ci-dessus, comme le parcours intelligent de grands catalogues ou la production de jeux de données annexes.

 IDOC se positionne dans la production de nouvelles avancées des connaissances scientifique et c’est un de ses enjeux stratégiques. Le traitement informatique proposé par IDOC dépasse le périmètre du calcul scientifique traditionnel, et concerne tout autant l’exploitation et de la valorisation des données issues de sources numériques ou observationnelles.

 

IDOC mène de front des activités multiples. Les personnels d’IDOC s'appuient sur un socle commun mutualisé adaptable et maîtrisé qui est un facteur d'efficience indéniable et qui permet l’accès à des compétences et des technologies que seul le facteur d’échelle permet d’atteindre.

Pour anticiper ses évolutions d’infrastructure, IDOC est à l’origine et ses personnels participent activement au groupe VIRTUALDATA du labex P2IO. IDOC s’est doté par ce biais de l’accès à un ensemble de ressources matérielles extrêmement performantes dont la mutualisation a permis la construction.

 

Pour préciser ses actions en veille scientifique et technologique, et pour partager ses connaissances et compétences en traitement de données spatiales avec tous les laboratoires d'astrophysique et de géoscience du campus Paris Saclay,  IDOC participe au groupe de travail transverse "Traitement des données spatiales" GTO2 du département SPU (Sciences de la Planète  et de l'Univers) de l'université Paris Saclay ainsi qu’au LIDEX Center for Data Science (IDOC a référencé certaines de ses données sur la plateforme pluridisciplinaire Open Data Paris Saclay (https://io.datascience-paris-saclay.fr/)

 

Parmi l’ensemble des missions assurées aujourd’hui par IDOC, il est possible de mettre en avant les points suivants :

  •  IDOC est moteur du développement du framework Sitools sous maîtrise d’œuvre du CNES qui est au cœur des interfaces d’accès.
  •  IDOC inclut MEDOC qui est le  "Pôle Thématique de physique solaire"  (convention de partenariat entre le CNES, l’INSU, et l’Université Paris-Sud)
  • IDOC sera le cœur du pôle "surfaces planétaires" issu de la réflexion du PNP
  • IDOC sera le centre de mission de l'instrument Majis de la mission JUICE
  • IDOC se positionne pour être le centre de mission de l'instrument SPICE de la mission Solar Orbiter.

 

En plus de ses missions premières, IDOC rend également d'importants services de formation, d’enseignement,  d'information et de soutien aux manifestations scientifiques